Divers

Robonova-1

Hitec et le modélisme du futur !

Les robots arrivent et ils vont nous envahir !
Vous en doutez ? Et bien pas nous… depuis que nous avons assisté début janvier à la présentation en avant–première de Robonova-1, l’humanoïde aux 16 servos de Hitec !



Salut à vous, simples mortels !
Salut à vous, simples mortels !
Le fameux chien cybernétique Aïbo de Sony restera certainement dans les annales pour avoir été le premier robot « d’agrément » autonome a être rentré dans les foyers, suivi de peu par quelques aspirateurs intelligents, mais nettement moins affectueux..
Nul doute que cette tendance vers la robotique domestique va s’amplifier dans les années à venir, le vieillissement des populations dans les pays occidentaux allant en s’accentuant. De plus en plus intelligents, ces auxiliaires à domicile nous déchargeront bientôt des tâches simples les plus pénibles. C’est en tous les cas dans cette voie que travaillent déjà avec acharnement la plupart des grands industriels, principalement nippons, comme Sony ou Toyota, même si cette vision de l’avenir n’a pratiquement aucune chance de se banaliser avant quelques décennies…

Houlà, ça glisse ?
Houlà, ça glisse ?

Un nouveau loisir

Mais d’ici là, ce sont des robots moins utilitaires mais plus ludiques qui vont nous préparer à cette coexistence à priori inévitable mais quelque peu déstabilisante pour le commun des « mortels »…
Déjà très populaires au Japon et aux USA, les compétitions de robotique attirent des milliers de fans, et la tendance, contrairement à ce qui existe chez nous (avec le trophée M6, par exemple) est aux robots aux formes humaines (ou presque, disons qu'il disposent de deux bras et de deux jambes...) mais de petite taille (environ 30 cm de haut).
Premier à être commercialisé en Europe, le Robonova 1 de Hitec est bien inscrit dans cette mouvance... et il devrait être bientôt suivi par quelques concurrents (Kyosho et Futaba sont déjà présents sur ce marché au Japon) qui, émulation oblige, assureront le développement de ce loisir innovant...

Le robot qui voulait voler !
Le robot qui voulait voler !

La « bête » est vivante !

Avec son armature d'aluminum laissant apparaître ses servomécanismes et une partie de son électronique, Robonova a certes un aspect terriblement mécanique... mais cette impression disparaît dès la mise en marche, et l'on devient réellement fasciné en quelques secondes par l'impression de « vie » qui se dégage de la machine devenue « bête »... d'ailleurs pas si bête que ça, car ce robot est né « intelligent »... Il le faut pour défier les lois de l'équilibre comme il le fait, en battant par exemple des « ailes » sur un pied pour faire mine de s'envoler... Mais, n'étant pas doué de pouvoir surnaturels, seulement d'un cerveau de silicium, il revient vite les 2 pieds sur terre pour vous obéir aux doigt et à l'oeil... A moins que vous ne lui fassiez faire une roulade ou le poirier ! Mais voyons cela un peu plus en détails...

Yo, man, yo !
Yo, man, yo !

Des servos par dizaine

Le « coeur » de Robonova est une platine électronique capable de piloter 24 servos... Si vous regardez les photos en détails, vous constaterez que l'engin ne comporte que 16 servos dans la version de base présentée ici... Mais d'ores et déjà, des évolutions sont prévues et possibles : rotation du thorax, de la tête, « mains » préhensibles (beaucoup de recherches dans ce domaine)... L'avenir est ouvert !
Et l'on pourra aller encore plus loin dans la complexité, puisque Hitec commercialise également pour les amateurs de robotoquie une carte capable de commander jusqu'à 32 servos... ces cartes pouvant être mises en cascade pour commander jusqu'à... 128 servos !
Les servos dont est équipé Robonova sont d'un type particulier, spécialement développés pour la robototique. Hitec a toujours été une référence dans le domaine de servos et le HSR 8498 HB ne déroge pas à la règle d'excellence du fabricant coréen. Oh, bien sûr, il n'est pas extrêmement rapide, mais développe un couple de plus de 7 kgxcm sous 6 volts sur une course de 180 ° et est doté d'une innovation assez révolutionnaire qui va grandement faciliter la programmation du robot : le retour d'information (position et consommation)...

Non, ce n'est pas la télécommande de votre télé !
Non, ce n'est pas la télécommande de votre télé !

Piloter un robot...

Car pour animer votre robot, il y a plusieurs possibilités :
Utiliser la télécommande à infra-rouge (genre técommande de TV) fournie pour effectuer des gestes ou des séquences pré-enregistrés (il y a déjà de quoi s' amuser : marche, roulades, saluts, etc...),
adapter une radio-commande classique en « greffant » un récepteur sur la carte contrôleur, ce qui donnera sans doute un peu plus de souplesse dans l'enchaînement des mouvements et une plus grand réactivité...
brancher votre Robonova sur un PC (car bien évidemment le robot est livré avec un logiciel dédié, une interface de programmation extrêmement évoluée) pour programmer le déplacement de tous les servos un par un ou par sous-ensembles soit en écrivant quelques lignes de programmation, soit (et c'est là que réside l'une des astuces les plus intéressante de robot Hitec) en enregistrant sur le PC les mouvements que vous ferez faire manuellement aux servos... En quelque sorte, il fera preuve d'une certaine mémoire cognitive !
A l'utilisation, vous pouvez soit commander votre robot en temps réel via la télécommande ou une radio, nous l'avons vu, soit lancer une séquence pré-enregistrée (il est capable de stocker environ 20 mn), ce qui s'avère tout aussi amusant, finalement...

Et ça, vous le faites, ça ?
Et ça, vous le faites, ça ?

Amusant ?

Car c'est bien là la question essentielle...
Ces robots sont ils amusants ? Ne vont-ils pas lasser leurs utilisateurs assez vite ?
Et bien je ne crois pas, car en fait les possibiltés sont bien plus larges qu'on pourrait s'y attendre...
La programmation est certes un loisir éloigné du modélisme classique, mais l'interface de Hitec la rend accessible à tous, et par définition, dans ce domaine, les possibilités sont quasiment infinies...
Sachez en outre qu'il est possible d'adjoindre des tas de capteurs optionnels sur la base de Robonova, tels que caméra vidéo, radar à ultra-sons, etc. qui ouvent la voie à de vraies capacités d'enseignement scolaire ou même à des axes de recherche (interactions avec l'environnement telles que reconnaissance de formes ou de couleurs, suivi de lignes, etc...) qui intéresseront grandement les écoles et les universités...
Mais sans aller jusque là, Robonova et ses congénères seront de formidables « jouets », autour desquels ne manqueront pas de se développer des manifestations et des compétitions (matchs de foot, combats de Sumo, danse synchonisées...) qui donneront d'ici peu de temps naissance à une nouvelle forme de modélisme, nous en sommes convaincus... C'est d'ailleurs déjà bien parti Asie !
Et à ce propos, la première compétitiojn de mini-robots française devrait être organisée dans le cadre du salon du Modélisme de la porte de Versailles en avril prochain... Alors si cela vous intéresse, consultez notre site, nous vous tiendrons au courant des évolutions dans ce domaine
En tous cas, sachez-le, nous sommes à l'aube d'une ère nouvelle ; le modélisme de « grand papa » n'a qu'à bien se tenir, les robots sortent des jeux vidéo !

Mercredi 1 Février 2006
Laurent Michelet



Commentaires articles

1.Posté par bodo le 07/08/2006 01:19
tres interessant l ouverture de technologie au commun des mortesl...


Dans la même rubrique :
< >

Mardi 31 Octobre 2017 - 18:00 En kiosques le 7 novembre

Samedi 12 Août 2017 - 10:18 En vente le 17 août